GASO.LINE ®

GAS48808 Russian tank destroyer SU-76 / Pz.III

Début 1943, après la victoire de Stalingrad, les soviétiques saisirent des centaines de blindés ennemis. Ainsi, de mars à novembre 1943, 201 Samokhodnaja Ustanovka 76 inostranny (canon automoteur 76 étranger) sortirent de l'usine n°37 de Sverdlovsk. Ce véhicule utilisait le châssis du Pz. III. Les 22,5 tonnes de ce véhicule étaient mues par un moteur Maybach HL120TRM V-12 de 300 cv. La vitesse maxi était de 50 km/h, le rayon d'action de 180 km, était significativement accrû par deux réservoirs supplémentaires.
Les 4 tankistes étaient au mieux protégés par 70 mm d'acier. L'unique armement était une pièce conçue pour les automoteurs d'artillerie : le canon d'assaut S-1 de 76,2 mm.
Le SU-76i connut son baptême du feu en juillet 1943 à Koursk, sur le Front central, avec le 13ème groupe d'Armée. Les SU-76i furent également présents sur le front de Voronej

As a result of the victory at Stalingrad early 1943, the Soviets seized hundreds of foe armour. Thus between March and November 1943, 201 "Samokhodnaja Ustanovka 76 inostranny" (Self-propelled gun 76 foreigner) rolled out the factory # 37 of Sverdlovsk. This vehicle retained the chassis of the Pz. III. One 300 hp, V-12 HL120TRM Maybach motor powered the 22.5 tonnes SPG. The top speed was 50 km/h, the range of 180 km could be significantly increased by a pair of externally-mounted fuel tanks.
The crew of four was at best shielded by 70 mm thick steel plates. The sole weapon was the S-1, a 76.2 mm assault-gun that was specifically designed to be mounted in SPGs.
In July 1943, during the battle of Kursk on the Central Front, the SU-76i received its baptism by fire, with the 13th Army group. The SU-76i was to be seen on the Voronezh Front as well.

Aller à la boutique / Go to shop
QUARTER KIT